Les Tragiques - Eschyle - Les Perses
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
O7 ©
La pièce écrite en 472 av JC se passe à Suze, devant le palais de Xerxès, roi des Perses et fils du défunt Darius. Atossa est la veuve de Darius. 
Le chœur, mené par le Coryphée, est formé des conseillers du roi. Un Messager arrive. L'ombre de Darius apparaît. Xerxès revient défait et épuisé.
Décrivant et dénombrant l'immense armée perse venu de toute la terre, le Chœur déclare "Rien ne peut tenir tête à l'armée de la Perse, à son peuple de braves !". Mais les nouvelles sont anciennes, aucun messager n'est venu récemment et le doute et la peur s'installent, "Chaque femme de Perse a vu son guerrier, le fougueux compagnon de ses nuits, partir en emportant au loin ses regrets d'épouse amoureuse. . . Comme elle est seule !"
La reine Atossa entre et le Coryphée l'accueille. "Reine chargée d'ans, mère de Xerxès, épouse de Darius, salut!". L'inquiétude de la Reine est grande et les songes angoissent ses nuits. Ainsi, elle avait vu deux très belles femmes, deux sœurs, l'une grecque, l'autre barbare. Xerxès intervient et les attelle à son char mais l'une accepte le harnais tandis que l'autre brise ses liens et le joug, faisant tomber Xerxès. Darius veut aider son fils, mais celui-ci déchire ses vêtements.
Et encore au matin tandis qu'elle prenait des offrandes, un aigle se réfugia sur l'autel de Phébos. Puis un faucon se précipita sur lui et griffa sa tête de ses serres. (l'aigle représente Xerxès qui ne reçoit pas le secours du Dieu et au contraire est blessé par un ennemi, la Grèce.). La reine s'enquiert d'Athènes et de son armée à longues piques et l'épée du corps à corps, opposée aux flèches des archers des Mèdes. 
Arrive alors un Messager. "Las ! Oh ! Malheur d'être le premier messager des malheurs ! Mais force m'est bien de déployer toute l'étendue du désastre, Perses : notre armée tout entière a péri face aux Grecs !" Et en témoin qu'il était *¹, il poursuit "Pullulement macabre, les pauvres dépouilles de nos morts, sous la falaise de Salamine et dans tous les parages alentour !". Le Choeur se lamente à son tour "Sort fatal ! odieuse Athènes ! Nul doute qu'il ne m'en souvienne : tant de femmes de Perse auront perdu par Elle leurs raisons de vivre : leurs fils et leurs époux !"
*¹ Eschyle lui-même combattit à Salamine, il décrit ce qu'il a vu.
*² En réalité 470 vaisseaux principaux de guerre et une multitude d'embarcations pour déplacer les hommes. La reine Atossa interroge le Messager et le prie de donner des détails et de dévoiler les noms de ceux que l'on doit pleurer. "Xerxès est vivant, il voit la lumière." commence le Messager qui poursuit en racontant la tragique déconvenue des dix mille vaisseaux perses *² et de leurs chefs dans le détroit de Salamine, face aux trois cents dix navires des Grecs.