Zone de Texte: Dictionnaire
Junon Ellipse: Olympiens
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Jn  
11 ©
Olympienne, Sœur et épouse de Jupiter Héra chez les Grecs
Déesse du mariage et protectrice de la femme.
Zone de Texte: Résumé
Zone de Texte: Naissance
Zone de Texte: Famille
Zone de Texte: Amours
Zone de Texte: Héraclès
Zone de Texte: Troie
Zone de Texte: Faveurs
Zone de Texte: Rivaux
Zone de Texte: 10
Zone de Texte: 11
Zone de Texte: 12
Zone de Texte: Symboles
Zone de Texte: Fonctions
Zone de Texte: Culte
Zone de Texte: Junon
Déesse sabine et étrusque très ancienne identifiée par la suite à l'Héra grecque, personnifiant la lumière céleste.
En tant qu'épouse de Jupiter, roi du monde, Junon est en est la reine.
La Prêtresse est la regina sacrorum alors que le Prêtre son époux est le rex sacrorum.
A Rome, elle fait partie de la triade capitoline Jupiter - Junon - Minerve qui protège l'état.
Ses surnoms sont nombreux et correspondent à des cultes et des fonctions multiples de la déesse.
Junon Lucina  apporte la lumière, préside aux naissances, protège les femmes
c'est à la fois Héra et Ilithyie. On ne devait l'invoquer que tous nœuds délié. 
c'est une déesse lunaire proche de Diane (Artémis)
Junon Pronuba (ou Jugalis) veille sur les mariages en particulier en juin mois favorable
Junon Natalis est invoquée par les femmes le jour de leur anniversaire.
Junon Matrona est priée le 1 mars (fête des Matronalia) et correspond à la fête des femmes
le 1° mars correspond à l'anniversaire de la paix entre romains et sabins due à l'intervention des sabines
et à la fête du dieu Mars, fils de Junon qu'elle aurait eu seule grâce à une fleur de Flora
Chaque femme avait sa Juno (protectrice) - les hommes avaient leur Génius
Junon Moneta correspond au temple du Capitole où est frappé la monnaie romaine
c'est la déesse du bon conseil "Monere"
Junon Sospita Mater Regina
Junon Regina "Protectrice, Mère, Reine" Fait l'objet d'un culte à Lanuvium.
Elle est invoquée en mémoire des victoires ou des risques de guerre.
Junon intervient dans la légende des Horaces et des Curiaces et Horace devra rendre un sacrifice expiatoire à Junon Soriora
en purification du meurtre de sa sœur Camille.
Il est important de signaler que les Oies du temple de Junon Moneta sauvèrent Rome de l'invasion gauloise en 390 av JC. 
En effet les gaulois avaient escaladé le Capitole de nuit et en silence et s'apprêtaient à surprendre les romains endormis.
Heureusement, les Oies sacrées détectèrent les guerriers et se mirent à donner l'alerte, permettant à Manlius Capotilinus
de repousser les envahisseurs.
Cette anecdote montre bien sûr l'importance grandissante qui fut accordée à la déesse pour ce miracle.
Sa place à Rome, tient aussi à la place importante de l'épouse romaine.
Pour le reste, Junon reprend les légendes grecques. 
Ethymologiquement, Junon et Jupiter ont même racine dans laquelle "Ju" est la déformation de Zeus.